Avion
Camion
TGV
Autoroute
Rails
Rond Point
Train
Tramway
Automobile
Avion Camion TGV Autoroute Rails Rond Point Train Tramway Automobile
11/01/2019

Dans le cadre d’une convention de partenariat signée avec la Fédération Nationale des Transports Routiers (FNTR), Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels (E&I), filiale du groupe Arkéa, mobilise une enveloppe de 50 M€ de prêts à taux bonifiés pour financer les investissements responsables des entreprises adhérentes à la FNTR, principalement l’acquisition de véhicules plus propres.

21/12/2018

Lors du 27e Palmarès des Mobilités, Ville, Rail et Transports, le 4 décembre dernier à Paris, Tours Métropole Val de Loire a reçu le « Pass d’Argent » pour la qualité de son réseau de transports publics.

 Plus d'actualités

46es rencontres de la mobilité intelligente

Du 23 au 24 janvier - Beffroi de Montrouge (92)
Par : ATEC ITS France

Table ronde : Électrification des transports

Mardi 29 janvier - Maison du Danemark, Paris
Par : ADEME, IFPEN
 Tout l'agenda

Véhicules à faibles émissions : intérêts économique et environnemental

L’UFC-Que Choisir publie, en octobre 2018, une étude comparative intitulée « Véhicules à faibles émissions : l’intérêt économique des consommateurs rejoint enfin l’intérêt environnemental ».


Constatant que l’information du consommateur au moment de l’achat de son véhicule demeurait partielle (et souvent liée aux seuls prix d’achat et du carburant), l’association propose une étude comparative sur le coût total de propriété de différents véhicules. Celui-ci intègre tous les coûts que doit supporter le consommateur au cours de l’utilisation de son véhicule : achat, carburant, assurance, crédit, entretien, dépréciation, péages...


Cette étude démontre que, malgré un coût d’achat plus important, les véhicules électriques et hybrides rechargeables sont devenus plus économiques, sur l’ensemble de la durée de possession, que les véhicules thermiques.


Si cette étude s’est attachée au secteur des véhicules particuliers, le même exercie a été réalisé par le CGDD en ce qui concerne les autobus et autocars. Il en ressort que les motorisations alternatives ont d’ores et déjà un intérêt socio-économique marqué pour les autobus en milieu urbain dense. Le bilan socio-éonomique des autocars est toutefois moins bon en milieu mixte, les motorisations électriques et GNV atteignant tout juste l’équilibre en 2025.


Pour en savoir plus :


(Article rédigé par DREAL Centre-Val de Loire le 18 octobre 2018)