Avion
Camion
TGV
Autoroute
Rails
Rond Point
Train
Tramway
Automobile
Avion Camion TGV Autoroute Rails Rond Point Train Tramway Automobile
12/10/2018

Blois Agglopolys lance des tests de bus à motorisations alternatives sur son réseau de transports en commun Azalys.

08/10/2018

Tours Métropole Val de Loire et le Syndicat Mixte de l’Agglomération Tourangelle (SMAT), avec la participation de la Région Centre-Val de Loire, lancent en 2019 une grande Enquête Mobilités Certifiée Cerema (EMC²) sur le département d’Indre-et-Loire afin de connaître les grandes tendances de mobilités des habitants.

 Plus d'actualités

Formation « Un plan de mobilité pour mon entreprise », jour 2

Mardi 20 novembre - Tours
Par : ADEME Centre-Val de Loire

Polis Conference 2018

Du 22 au 23 novembre - Manchester
Par : POLIC cities and regions for transport innovation
 Tout l'agenda

Modes actifs

L’enquête nationale de 2008 montre qu’un quart des déplacements est effectué à vélo ou à pied alors que plus de la moitié des déplacements quotidiens en France font moins de 3 km. L’État et les collectivités locales se sont engagées à encourager ces modes de déplacements en développant des infrastructures adaptées et des politiques incitatives.

Des engagements politiques


Le 5 mars 2014, le secrétaire d’État aux transports a présenté le plan d’action mobilités actives (PAMA). Celui-ci prévoit le développement de l’intermodalité(?) transports collectifs/modes actifs(?), le partage de l’espace public et la sécurisation des modes actifs, la valorisation des enjeux économiques liés à la pratique du vélo, la prise en compte politique de la mobilité active dans les domaines de l’urbanisme et du logement, le développement des itinéraires de loisir et du tourisme à vélo, et la promotion des bienfaits de la marche et du vélo.

Des réalisations d’envergure européennes


En région, l’itinéraire « Loire à Vélo » fait partie de deux grands itinéraires européens (EuroVélo 6, la « route des fleuves » et EuroVélo 3, la « route des pèlerins », dans son tronçon Orléans-Tours), et est un des deux seuls itinéraires complètement aménagés au niveau national. Depuis la mise en place du vélo en libre service dans les grandes agglomérations, on a pu observer un retour des pratiques cyclistes en cœur de villes. La région n’échappe pas à ce phénomène et voit se développer de nombreux dispositifs de mise à disposition de vélo par abonnement (c’est le cas par exemple des Vélo+ d’Orléans Métropole).

Les retombées économiques de la fréquentation touristique


Au 1er janvier 2017, la région Centre-Val de Loire compte plus de 1 240 km d’itinéraires cyclables d’intérêt régional, national ou européen [Source : Vélo & Territoires], dont près de 500 km sur la seule « Loire à Vélo ». Ces itinéraires sont fréquentés à 51 % par des touristes et 49 % par des excursionnistes. On compte 1/3 d’étrangers parmi ses utilisateurs. Ainsi, la fréquentation a atteint près d’un million de cyclistes en 2013. C’est 23,7 millions de km parcourus à vélo en 2012, et près de 18,4 M€ de retombées économiques estimées en 2013 sur l’ensemble de l’itinéraire (régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire). Chaque touriste à vélo dépense près de 68 € par jour.


 

Fréquentation de la Loire à vélo en 2017
Compteur Nombre de passages
2012 2017 Évolution
2012/2017
37 Candes-Saint-Martin 57 911 59 299 +2.4%
Savonnières 65 078 94 352 +45.0%
Tours 59 755 65 313 +9.3%
Montlouis-sur-Loire 39 387 65 929 +67.4%
41 Muides (Courbouzon) 34 931 43 349 +24.1%
45 Mareau-aux-Prés 34 299 46 244 +34.8%
Briare 27 300 31 204 +14.3%
18 Couargues 19 173 24 464 +27.6%
Saint-Satur 14 339 22 084 +54.0%
Cuffy 8 441 24 715 +192.8%
MOYENNE 39 130 50 249 +28.4%
Source : Comité régional du tourisme, Fréquentation de la Loire à Vélo en Région Centre-Val de Loire : Résultat des éco-compteurs – Année 2017, 2018


panneau indicateur de la Loire à vélo