Avion
Camion
TGV
Autoroute
Rails
Rond Point
Train
Tramway
Automobile
Avion Camion TGV Autoroute Rails Rond Point Train Tramway Automobile
02/05/2018

Cette nouvelle enquête conduite par le ministère en charge des transports et par l’INSEE est lancée en avril 2018 pour durer un an. Elle succède à celle de 2008.

25/04/2018

Une modification du logiciel d’exploitation du tachygraphe électronique permettait aux camions de circuler en enregistrant un temps de repos pour le conducteur.

 Plus d'actualités

Semaine européenne du développement durable

Du 30 mai au 5 juin

22e European conference on mobility management

Du 30 mai au 1er juin - Uppsala, Suède
Par : ECOMM
 Tout l'agenda

Mobilités du quotidien : répondre aux urgences et préparer l’avenir

Le conseil d’orientation des infrastructures, présidé par Philippe Duron, a rendu son rapport à la ministre chargée des transports.


En parallèle des Assises de la mobilité, le gouvernement a confié à M. Philippe Duron la présidence d’un conseil d’orientation des infrastructures. Celui-ci avait pour mission de proposer et d’analyser « une stratégie à long terme, […] financièrement réaliste, et en adéquation avec les enjeux économiques et sociaux du pays » relative au domaine des transports et de la mobilité pour les dix prochaines années.


Le rapport final du conseil d’orientation, intitulé « Mobilités du quotidien : Répondre aux urgences et préparer l’avenir » a été remis le 1er février dernier à Mme Élisabeth BORNE, ministre chargée des transports. Ce rapport se donne 4 priorités, pour répondre à l’urgence, et 2 objectifs stratégiques, pour préparer l’avenir :

  • P1 : améliorer la qualité de service des réseaux, en assurer la pérennité et les moderniser ;
  • P2 : développer la performance des transports en ville et y lutter contre la congestion routière et la pollution ;
  • P3 : réduire les inégalités territoriales en assurant de meilleurs accès pour les villes moyennes et les territoires ruraux et tenir compte des besoins spécifiques des Outre-mer ;
  • P4 : se doter d’infrastructures et de services de fret performants au service de l’économie française et transporter les marchandises sur le mode le plus pertinent ;
  • OS1 : placer la France à la pointe de l’innovation, notamment pour assurer les transitions environnementales ;
  • OS2 : engager sans tarder les grands projets de liaisons entre métropoles en commençant par les nœuds ferroviaires.


Ces priorités fixées, le conseil a analysé trois scénarios, qui diffèrent par les moyens alloués, notamment via de nouvelles recettes potentielles à explorer, à l’AFITF entre 48 et 80 milliards d’euros en 20 ans.


Pour plus d’informations :


(Article rédigé par DREAL Centre-Val de Loire le 6 février 2018)