Avion
Camion
TGV
Autoroute
Rails
Rond Point
Train
Tramway
Automobile
Avion Camion TGV Autoroute Rails Rond Point Train Tramway Automobile
14/01/2020

Le ministère de la transition écologique et solidaire et l’Ademe lancent, pour 2020, deux appels à projets dédiés, respectivement, aux continuités cyclables et aux Territoires de Nouvelles Mobilités Durables.

26/12/2019

Adoptée en novembre au Parlement, la loi d’orientation des mobilités a été promulguée le 26 décembre 2019.

 Plus d'actualités

Rencontres de la mobilité intelligente

Du 22 au 23 janvier - Le Beffroi, Montrouge (92)
Par : ATEC-ITS France

Salon Biogaz Europe

Du 29 au 30 janvier - Parc Expo, Nantes
Par : BEES SAS
 Tout l'agenda

Les mobilités dans le Bassin parisien à trois âges de la vie : faire ses études, aller travailler, prendre sa retraite

Dans le cadre d’une série d’études consacrée au Bassin parisien, l’INSEE a publié, fin novembre 2019, un dossier consacré à la mobilité sur ce territoire.


À travers son rayonnement économique, les déplacements domicile-travail, les flux d’étudiants et les migrations résidentielles, l’influence de Paris s’étend largement sur les territoires limitrophes de l’Île-de-France. Le Bassin parisien se définit ainsi comme les douze départements autour de l’Île-de-France ayant le plus de liens avec la capitale. Fort de 19,1 millions d’habitants, cet espace présente un fonctionnement comparable à celui d’une très grande aire urbaine s’étendant cent kilomètres autour de Paris, et dont l’agglomération parisienne constitue le pôle.


Les emplois sont concentrés dans ce pôle. Les migrations résidentielles suivent le même schéma que le phénomène de périurbanisation : de nombreux actifs travaillent à Paris ou dans les pôles économiques majeurs de l’Île-de-France tout en résidant, avec leurs familles, dans un périmètre de plus en plus étendu. Plusieurs pôles d’attractivité apparaissent au sein du Bassin parisien : Paris bien sûr, mais aussi Saclay, Roissy, et d’autres pôles encore.


Les étudiants constituent une population particulièrement polarisée : le pôle de Paris absorbe les trois quarts des étudiants du Bassin parisien, mais les étudiants sont aussi de plus en plus nombreux dans les pôles environnants.


Plus d’un million d’actifs travaillent dans le pôle économique majeur du Bassin parisien, la Métropole du Grand Paris, sans y résider. Ils y occupent plus d’un quart des emplois.


Les retraités du Bassin parisien changent souvent de lieu de résidence dans les âges qui suivent leur départ en retraite. Nombreux sont les retraités qui quittent le Bassin parisien pour aller vivre dans un département de l’ouest ou du sud de la France.


Consulter le dossier sur le site de l’INSEE → Lien.


(Article rédigé par INSEE le 3 janvier 2020)