Avion
Camion
TGV
Autoroute
Rails
Rond Point
Train
Tramway
Automobile
Avion Camion TGV Autoroute Rails Rond Point Train Tramway Automobile
20/02/2020

La commune d’Aubigny-sur-Nère a accueilli, le 3 février dernier, l’étape régionale de la tournée France Mobilités.

21/01/2020

Instituée le 8 janvier 2020, la plateforme associative France Logistique rassemble et coordonne pour la première fois l’ensemble des acteurs privés pour une chaîne logistique française plus performante. L’objectif : revenir dans le top 10 mondial. Présidée par l’ancienne Ministre Anne-Marie Idrac, France Logistique sera aussi l’interlocuteur de référence auprès des pouvoirs publics.

14/01/2020

Le ministère de la transition écologique et solidaire et l’Ademe lancent, pour 2020, deux appels à projets dédiés, respectivement, aux continuités cyclables et aux Territoires de Nouvelles Mobilités Durables.

 Plus d'actualités

Lancement de France Logistique

Instituée le 8 janvier 2020, la plateforme associative France Logistique rassemble et coordonne pour la première fois l’ensemble des acteurs privés pour une chaîne logistique française plus performante. L’objectif : revenir dans le top 10 mondial. Présidée par l’ancienne Ministre Anne-Marie Idrac, France Logistique sera aussi l’interlocuteur de référence auprès des pouvoirs publics.



La création de France Logistique s’inscrit dans une série de mesures préconisée par le rapport Hémar-Daher et saluée par le Premier ministre Édouard Philippe le 16 septembre 2019, visant à faire de la France un carrefour logistique stratégique face à une concurrence européenne forte. Elle permettra de promouvoir la filière, de veiller à la cohérence des décisions publiques en matière de logistique et d’orienter les évolutions de la chaîne logistique. « Notre objectif est d’améliorer l’attractivité et la compétitivité de la filière logistique au service des entreprises, des consommateurs et du développement durable, indique sa présidente, Anne-Marie Idrac. France Logistique n’est pas une organisation professionnelle de plus. Elle traitera des sujets communs à l’ensemble de la chaîne logistique sans se substituer aux compétences des différentes fédérations déjà existantes. »

Un dialogue inédit entre la filière et les pouvoirs publics


France Logistique rassemble à la fois des organisations et associations professionnelles de la filière ainsi que des entreprises qui souhaitent contribuer au projet (transporteurs, logisticiens). En portant la voix unifiée des acteurs du secteur, France Logistique instaurera un dialogue renforcé avec les pouvoirs publics, notamment dans le cadre du Comité exécutif logistique qui étudie, élabore et veille à la mise en œuvre des décisions concernant l’ensemble de la filière. Ce comité, composé du Directeur général des infrastructures des transports et de la mer, du Directeur général des entreprises et de la présidente de France Logistique, sera notamment en charge de préparer les Comités interministériels de la logistique (CILOG) qui fixent les décisions et orientations issues des pouvoirs publics. « Ce dialogue public/privé piloté dans le temps est inédit à l’échelle de la filière. Déployé sur le plan local et national, il permettra une meilleure performance économique du secteur par l’élaboration de solutions concrètes », précise Anne-Marie Idrac.

5 champs d’action pour revenir dans le top 10 mondial


Malgré des infrastructures de qualité et des capacités fortes d’innovation, la filière logistique française souffre d’un réel manque de compétitivité face à ses voisins européens. Elle se situe actuellement au 15e rang du classement de la Banque mondiale (Logistics Performance Index 2018) alors que l’Allemagne arrive en tête, devant les Pays-Bas (2e) et la Belgique (4e). Une situation qui s’explique en partie par une coordination insuffisante des acteurs français et une absence de visibilité en termes d’évolutions réglementaires et fiscales.
Pour replacer la France au premier plan des acteurs de la logistique, France Logistique poursuivra cinq champs d’action prioritaires :

  • favoriser la compétitivité ;
  • contribuer à la transition énergétique ;
  • améliorer l’image de la filière, accompagner l’évolution de ses métiers et de ses compétences ;
  • faire émerger les nouveaux modes d’organisation de la logistique urbaine ;
  • participer à la planification logistique du territoire.


Afin d’évaluer les améliorations de la filière dans le temps, un baromètre annuel sera mis en place sur la base d’un panel d’indicateurs partagés par les acteurs de la filière et les pouvoirs publics.


Le premier Conseil d’administration de France logistique se tiendra le 8 janvier. « Nous souhaitons faire émerger au plus vite des premières solutions au service des entreprises, en restant pragmatiques et en nous inscrivant sur le long terme », indique Anne-Marie Idrac.


Pour plus d’informations, consulter le dossier de presse → Lien.


(Article rédigé par Union TLF IDF – Centre & Ouest le 21 janvier 2020)