Avion
Camion
TGV
Autoroute
Rails
Rond Point
Train
Tramway
Automobile
Avion Camion TGV Autoroute Rails Rond Point Train Tramway Automobile
12/10/2018

Blois Agglopolys lance des tests de bus à motorisations alternatives sur son réseau de transports en commun Azalys.

08/10/2018

Tours Métropole Val de Loire et le Syndicat Mixte de l’Agglomération Tourangelle (SMAT), avec la participation de la Région Centre-Val de Loire, lancent en 2019 une grande Enquête Mobilités Certifiée Cerema (EMC²) sur le département d’Indre-et-Loire afin de connaître les grandes tendances de mobilités des habitants.

04/10/2018

Le comité de pilotage de l’ORT s’est réuni le 14 septembre, dans les locaux de la préfecture de région à Orléans.

 Plus d'actualités

Adoption de la réforme ferroviaire

Le projet de loi pour un nouveau pacte ferroviaire a été adopté par l’Assemblée nationale et le Sénat les 13 et 14 juin 2018.


Il s’articule autour de quatre axes forts :

  • investir pour remettre le réseau ferroviaire en bon état : d’ici 2026, 3,6 milliards d’euros seront investis chaque année et 200 millions d’euros supplémentaires le seront à partir de 2022. Cette augmentation de 50 % des investissements par rapport aux dix dernières années vise à nettement améliorer le service à l’usager : diminuer les temps de trajet, le nombre d’incidents ou encore les congestions sur certaines portions du réseau.
  • ouvrir le secteur à la concurrence : cette mesure, décidée au niveau européen dès 2015, prendra effet progressivement à partir de décembre 2019. Les usagers auront ainsi le choix entre plusieurs compagnies sur une même ligne TGV, et chaque Région pourra choisir, après appel d’offre, l’entreprise qui assurera la circulation des trains sur son réseau TER.
  • mettre de l’équité entre tous les salariés du secteur ferroviaire : le statut des cheminots de la SNCF sera abandonné lors des nouvelles embauches, à partir du 1er janvier 2020. Il sera remplacé par un socle de droits communs dans le cadre d’une convention collective de branche identique pour tous les salariés du secteur ferroviaire qui sera négociée entre les partenaires sociaux d’ici fin 2019.
  • donner à la SNCF tous les atouts pour être plus efficace et plus performante : au 1er janvier 2020, les trois EPIC actuels (SNCF, SNCF Mobilités et SNCF Réseau) fusionneront en une unique société nationale à capitaux publics intégralement détenue par l’État et incessible. Par ailleurs, 35 des 50 milliards d’euros de la dette du système ferroviaire actuel seront repris par l’État d’ici 2022.


Pour plus d’informations, consultez le site internet du ministère de la Transition écologique et solidaire : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/reforme-ferroviaire-est-definitivement-adoptee


 


Article rédigé le 27 juin 2018 par DREAL Centre-Val de Loire