Avion
Camion
TGV
Autoroute
Rails
Rond Point
Train
Tramway
Automobile
Avion Camion TGV Autoroute Rails Rond Point Train Tramway Automobile
08/04/2019

L’application mobile REMI est enfin disponible en téléchargement.

04/04/2019

L’Ademe et le ministère de la transition écologique et solidaire ont ouvert un nouvel appel à manifestation d’intérêt « Territoires d’expérimentation de nouvelles mobilités durables ».

 Plus d'actualités

1re COP régionale Centre-Val de Loire : réunion publique

Lundi 29 avril 18:30-20:00 - Hôtel de Région, Orléans
Par : Conseil régional Centre-Val de Loire

1re COP régionale Centre-Val de Loire : réunion publique

Mardi 30 avril 18:30-20:00 - Hôtel de ville, Tours
Par : Conseil régional Centre-Val de Loire
 Tout l'agenda

Péage free flow à Tours-Nord

Vinci Autoroutes expérimente depuis le 13 février 2019, sur la barrière de péage de Tours-Nord, un service de passage en flux libre, dit free flow.


Prévu dans le cadre de la future loi d’orientation des mobilités, cette technique permettra aux usagers de l’autoroute A10 de passer la barrière de péage sans s’arrêter, à une vitesse toutefois réduite à 50km/h pour des raisons de sécurité. Les voies centrales du péage sont équipées pour ce nouvel usage, tandis que les voies latérales ont conservé la barrière de péage préexistante.


Les actuels badges de télépéage sont compatibles avec ce nouveau système. Pour les usagers qui en sont dépourvus, un dispositif de lecture des plaques d’immatriculation, couplé à une application pour smartphone Ulys, permettra aux conducteurs de s’acquitter du montant du péage.


Le retrait de la barrière physique permettra de fluidifier la circulation et, partant, de réduire les émissions de GES(?) et de polluants atmosphériques(?).


(Article rédigé par DREAL Centre-Val de Loire le 14 février 2019)

Une station GNV inaugurée à Blois

L’entreprise AS 24 a inauguré une station GNV à Blois, le 18 janvier dernier.


Ouverte dès le 27 septembre, à l’initiative de l’entreprise Catroux, cette station délivre un GNV(?) comprimé, réservé uniquement aux entreprises de transport. Un plein de ce carburant délivre une autonomie d’environ 600 km.


L’ambition de l’entreprise Catroux, à l’origine de la station, est de développer une flotte de véhicules GNV pour assurer de petites distances autour de la ville de Blois. Quoique plus coûteux à l’achat du poids lourd, ce carburant alternatif se révèle moins onéreux qu’un véhicule diesel sur le long terme. Il est également plus vertueux sur le plan environnemental, puisque rejetant en moyenne un quart de GES(?) en moins et très peu de polluants atmosphériques (et notamment pas de particules fines).


(Articfle rédigé par DREAL Centre-Val de Loire le 14 février 2019)

Signature de la Charte Objectif CO2 par 10 entreprises de transport routier de la région Centre-Val de Loire

Cinq entreprises de transport routier de voyageurs et cinq entreprises de transport routier de marchandises se sont engagées ou ont renouvelé (pour 4 d’entre elles) au cours de l’année 2018, leur engagement dans la démarche environnementale de réduction de leurs émissions de CO2.


Dix entreprises de transport routier engagées au cours de l’année 2018 ont officialisé leur engagement par signature, le 24 janvier 2019, de la charte « Objectif CO2, les transporteurs s’engagent ».
La cérémonie de signature des chartes s’est déroulée en DREAL Centre-Val de Loire sous la coprésidence de M. Christophe CHASSANDE, directeur de la DREAL et de M. Philippe FOURNIÉ, vice-président du conseil régional en charge des Transports et de l’Intermodalité.


Les entreprises signataires :

  • 4 entreprises de transport routier de Voyageurs ont signé leur 1er engagement :
    • Transdev Touraine Compagnie des Autocars de Touraine à Tours (37),
    • Transdev Touraine Cie des Autocars de Touraine, transport EEH à Tours (37),
    • KEOLIS Eure-et-Loir à Dreux (28),
    • KEOLIS Compagnie du Blanc Argent à Romorantin-Lanthenay (41).
  • 1 entreprise de transport routier de Voyageurs a signé son 2nd engagement
    • SAS Transports DARBIER à Amilly (45) Comité du 28 juin 2018.
  • 2 entreprises de transport routier de Marchandises ont signé le 1er engagement
    • TLM ACT Bourges, siège à Vierzon (18), Comité du 28 juin 2018,
    • TBM Logistique Groupe MAG à Gellainville (28) Comité du 12 avril 2018.
  • 2 entreprises de transport routier de Marchandises ont signé le 2nd engagement
    • Transports BESNIER à Villedieu-sur-Indre (36) Comité du 1er février 2018,
    • INTERTRANSPORTS à Châteauroux (36) Comité du 12 avril 2018,
  • 1 entreprise de transport routier de Marchandises a signé le 3ème engagement
    • Transports BOUDET à Saint-Florent-sur-Cher (18) Comité du 12 avril 2018


Ces 10 entreprises ont engagé 763 véhicules et 847 conducteurs, au cours des 3 années de leur engagement, elles vont obtenir une réduction potentielle de leurs émissions de CO2 de l’ordre de 1238 tonnes et économiser 410 000 litres de carburant.


Au total, en région Centre-Val de Loire, depuis 2009, 74 chartes ont été signées par 56 entreprises, elles représentent 3 573 véhicules et 3 818 conducteurs.

  • 46 entreprises de transport routier de marchandises ont engagé 2 566 véhicules et 2 737 conducteurs (8 entreprises ont renouvelé une fois un précédant engagement, 3 ont souscrit un 3ème engagement).
  • 10 entreprises de transport routier de voyageurs ont engagé 1007 véhicules et 1081 conducteurs, l’une d’elle a signé un 2ème engagement.


Le dispositif environnemental des transporteurs routiers Objectif CO2, Charte et Label se poursuit pour la période 2018 – 2020 dans le cadre d’un nouveau programme.
Le Programme EVE « Engagements Volontaires pour l’Environnement des acteurs de la chaîne logistique et du transport de voyageurs », ambitionne de sensibiliser, former et accompagner les acteurs professionnels du transport et de la logistique à l’amélioration de leur performance énergétique et environnementale.
Il vise à déployer des dispositifs d’engagements volontaires de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre(?) du Transport :

  • Objectif CO2 pour les transporteurs et les grossistes,
  • EVCOM pour les Commissionnaires,
  • FRET 21 pour les chargeurs,
  • et une plateforme d’échange des données environnementales entre les acteurs du transport.


Ce programme est proposé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, Ministère des transports et l’ADEME, porteur pilote du programme, en partenariat avec les porteurs associés constitués des organisations professionnelles représentatives du transport routier FNTR, FNTV, OTRE et Union TLF, et la CGI pour les grossistes.
Les permanents des organisations professionnelles seront aux niveaux national et régional, les interlocuteurs privilégiés concernant les actions d’information et de sensibilisation des entreprises.


TOTAL Marketing France finance le programme en contrepartie de l’attribution de Certificats d’Économie d’Énergie (CEE).


L’ADEME est assistée dans ses missions de gestion, pilotage, coordination, animation et accompagnement technique du Programme EVE par la société ECO CO2, prestataire désigné selon un appel d’offres public. Les chargés de mission d’ECO CO2 accompagneront techniquement les entreprises de transport.
Toute entreprise qui souhaitera s’engager bénéficiera d’un accompagnement gratuit pour s’informer des modalités de recueil des données, du contenu des plans d’action, des outils de calcul, pour suivre les différentes étapes d’engagement en vue de la présentation pour validation du dossier et sa mise à jour annuelle.
Les entreprises signataires ont remercié Flora DEVILLE, qui les a accompagnées dans la démarche en sa qualité de chargée de mission Objectif CO2 pour l’AFT alors gestionnaire du programme.


Deux chargés de mission ECO CO2 ont été désignés pour accompagner les entreprises de la région centre-Val de Loire dans leur démarche d’engagement.
À l’occasion de la cérémonie de signature qui s’est tenue le 24 janvier 2019, les chargés de mission ECO CO2 ont été présentés aux entreprises.
Alain CHAPUT est chargé des départements 18, 36 et 37 ;
Guillaume GALLICE est chargé des départements 28, 41 et 45.


(Article rédigé le 13 février 2019 par DREAL Centre-Val de Loire)

La ville de Dreux lauréate de l’appel à projets Territoires d’expérimentation

À l’occasion du congrès ATEC-ITS, le 24 janvier 2019, la ministre des Transports, Élisabeth BORNE, a annoncé les lauréats du deuxième appel à manifestation d’intérêt « Territoires d’expérimentation de nouvelles mobilités durables ».



Après une première annonce de 26 lauréats en septembre 2018, la ministre dévoile une nouvelle liste de 27 projets qui seront accompagnés financièrement par l’Ademe.
Parmi ceux-ci, un projet a retenu l’attention du ministère en région Centre-Val de Loire. Le projet « MDP – e hubs » de la ville de Dreux fait ainsi partie des projets signalés. Celui-ci consiste, pendant trois ans, à faire l’« Expérimentation de la mise en place d’une offre de transport électrique et connectée (e-hub, véhicules électriques, bus électriques…) ». Déployé dans un premier temps sur le territoire communal, cette expérimentation a vocation à être étendue à plusieurs pôles d’attractivité de la communauté d’agglomération.


Pour plus d’informations, voir le site du ministère → Lien.


(Article rédigé par DREAL Centre-Val de Loire le 25 janvier 2019)

Une enveloppe de 50 M€ pour financer, à taux bonifiés, les investissements RSE du secteur transport et logistique dont l’acquisition de véhicules plus propres

Dans le cadre d’une convention de partenariat signée avec la Fédération Nationale des Transports Routiers (FNTR), Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels (E&I), filiale du groupe Arkéa, mobilise une enveloppe de 50 M€ de prêts à taux bonifiés pour financer les investissements responsables des entreprises adhérentes à la FNTR, principalement l’acquisition de véhicules plus propres.


Engagé dans la réduction de son empreinte environnementale depuis plus de 20 ans, le transport routier de marchandises ne cesse d’œuvrer en faveur de l’amélioration de ses performances énergétiques. En 25 ans, les rejets de gaz polluants émis par ce secteur ont été réduits de 80 %(1).


Dans ce contexte et afin de contribuer à la poursuite de la mue environnementale du secteur transport et logistique, Patricia Morand, Directrice du réseau Entreprises d’Arkéa Banque E&I et Jean-Christophe Pic, Président de la FNTR, 1ère organisation professionnelle des transports routiers, ont signé ce 9 janvier une convention de partenariat. Conclue pour une période d’un an, la convention vise à favoriser, via des prêts à taux bonifiés proposés par Arkéa Banque E&I, l’investissement des entreprises adhérentes à la FNTR dans des véhicules de transport de marchandises utilisant du GNV et BioGNV(2) ou dans tout autre projet permettant la réduction de la consommation énergétique.


Bertrand Blanpain, Président du Directoire d’Arkéa Banque E&I commente : « C’est une réelle fierté pour nous d’accompagner la FNTR dans la transition environnementale de la filière et de mobiliser pour ses adhérents une enveloppe de 50 M € de prêts à taux bonifiés. Arkéa Banque E&I partage avec les entreprises du secteur transport routier et logistique cette forte implication en faveur de l’attractivité et du développement durable des territoires. La RSE(3) constitue par ailleurs un sujet majeur que nous portons auprès de toutes nos parties prenantes ».


Jean-Christophe Pic, Président de la FNTR ajoute : « Les transporteurs ont fait, depuis de nombreuses années maintenant, le pari exigeant de la transformation et de la transition écologique. La FNTR qui encourage le déploiement du GNV et du BioGNV dans le cadre du mix énergétique, se félicite de ce partenariat en faveur d’une accélération de l’acquisition de véhicules plus propres pour notre secteur ».


(1) Centre interprofessionnel Techniques d’Études de la Pollution atmosphérique, format SECTEN, avril 2013


(2) GNV(?) : Gaz Naturel pour Véhicules. BioGNV est l’équivalent renouvelable du GNV


(3) RSE : Responsabilité Sociétale des Entreprises


Article rédigé le 10 janvier 2019 par la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers Centre-Val de Loire